J’ai mes règles putain

« Je suis indisposée, j’ai mes ragnagnas, y a une scène de crime dans ma culotte, j’ai déballé le tapis rouge,j’ai mes équerres. »

Non non et N O N , ça suffit.

 

Arrêtons d’essayer de plaisanter de la chose, de trouver une méthode assez fine et délicate pour le dire car on est toujours gênée de l’avouer. J’ai mes règles et c’est gênant, mais on dirait que la société est encore plus gênée que toi quand tu les as. Comme si c’était un sujet tabou, ce qui peut en effet l’être si à 10 ans tu te retrouves à réciter le mot de ta mère dans ton carnet « ma fille est indisposée en ce jour et ne peut pas faire piscine » à ton prof d’EPS. Je te l’accorde.

La gênance incarnée depuis le plus jeune âge comme tu peux le voir.

Le truc des règles c’est que c’est aussi chiant que nous les meufs. Déjà rien que dès le début, tu sais pas quand tu vas commencer à les avoir. T’es là tranquille à dormir « quand tout à coup BAM le LOUUUUP » (pour ne pas citer les Produits Laitiers qui sont « nos amis pour la vie » selon la publicité) puis un gros saignement sa mère et le début des emmerdes, aussi joliment décrit que je peux le faire. Et quand tu te retrouves à 10 ans, réveillée dans ton propre sang bah tu crois que tu vas mourir d’une hémorragie oui oui oui.

Peut-être même que tu vas penser participer à un nouvel épisode de Dr House ou Grey’s Anatomy.

 Alors oui c’est beau, ton corps te signale désormais qu’il va s’auto-nettoyer mensuellement, que tu peux féconder et faire naître un être humain à tout moment. Carrément F l i p p an t ! Bon quand je dis à tout moment,c’est 9 mois si tu prends aucun moyen de contraception, mais ça on aura l’occasion d’en reparler. Donc oui c’est beau mais en attendant t’as mal, et le mot n’est pas assez fort je trouve.

Des putains de règles, ça c’est peut-être assez fort …

Une fois que l’ennemi a déclaré le début de la guerre, il faut que tu t’armes pour parer toute attaque éventuelle.

  • Ce que je veux dire ici, c’est qu’il faut toujours que t’es une serviette hygiénique ou un tampon sur toi, et en plus ça pourrait sauver la vie d’une soldat dans l’embarras. Soyons solidaires entre nous les filles !
  • Ta lingerie maintenant. Pour éviter de salir ta culotte blanche en dentelle préférée, je te conseille vivement de te procurer des culottes moches de grand-mère, ou de simples boxers noirs. Déjà plus faciles à porter. Au moins dans le plus grand malheureux incident, tu t’en moqueras s’il y a une petite tâche rouge dessus.

La douleur. Elle varie autant que la durée, le flux ainsi que la régularité selon les femmes. Certaines te diront que leurs règles ne durent que 4 jours à faible dose et qu’elles ne les ressentent à peine, l’idéal de toutes les femmes qui subissent l’inverse.On te l’a déjà dit, ici on est sans tabou, on avoue tout. Tu peux réussir à prévoir tes règles selon différents symptômes, c’est un peu bateau de dire ça mais il n’en reste pas moins vrai :

  • Il faut que tu écoutes ton corps. Il existe pas mal d’applications qui peuvent t’y aider, la mienne par exemple : Flo, te permet de noter tes jours de règles, tu peux y indiquer les symptômes que tu ressens et ça t’indiqueras par la suite le jour où tombera ton prochain cycle de règles.

A certaines périodes du mois, tu remarqueras peut-être quelques boutons apparaître sur ton menton, près de ton nez ou sur ton front, t’auras sans doute + envie de manger que d’habitude, tu te sentiras + grosse, + émotive, + énervée, + à fleur de peau, t’auras envie de dormir, de pleurer, de t’arracher les cheveux, d’être seule mais en même temps envie de câlins bref : tu seras encore plus chiante que d’habitude et c’est là que t’auras tes règles. Tu pourras ressentir des crampes d’estomac, de terribles maux de crâne, des vertiges, de la fatigue.

On a chacune nos petites astuces, à chaque problème sa solution ! Pour moi, c’est la chaleur.

Osef, 2min au micro-onde, tu la poses sur ton ventre par-dessus un petit tissus, tu la lèves si c’est quand même trop chaud et tu te laisses envahir par son réconfort.

  • Une douche chaude va détendre tes muscles crispés et tendus par la douleur, un gant chaud sur ton front et tes yeux fera descendre toute ta fatigue accumulée ces derniers jours à force de te retourner de douleurs dans ton lit la nuit et enfin la magie de la bouillotte. Bouillotte, un si doux mot qui fait en plus de cela tellement de bien. Mon petit panda a révolutionné ma vie. Car oui ma bouillote personnelle est un panda, un de mes meilleurs cadeaux de Noël mais je crois qu’on est pas censé dire des trucs pareils.

Alors oui la bouillote peut aussi être remplacée par un gant tu vas me dire, et je suis entièrement d’accord, mais déjà que t’as mal à cause de tes règles, tu peux au moins te permettre d’être émotive face à cette petite bouillote panda qui est là pour toi : t’as une bouillotte personnelle, je le rappelle ! Et en plus de cela, il y a d’autres formes et types d’animaux et tu peux mêmes laver le tissus en machine.

La bouillotte c’est la vie face à nos putains de règles !

Le chocolat chaud aussi est très utile. Une couette chaude aussi. Oh et puis des bougies aussi. Et encore du chocolat tiens… T’aurais presque hâte d’avoir tes règles maintenant (ceci est une grosse putain d’ironie)

By Margot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s